« 24″ une fiction qui a su marquer son temps… 2

11/06/2011

Non classé

No more 24 … Damn It ! (plus de 24…Zut) :
Image de prévisualisation YouTube

jackhorscadre.jpg

Image de prévisualisation YouTube

Kiefer dit des choses qu’il a déjà dit dans de nombreuses interviews…

- je crois que la série a été une grande réussite

- l’équipe c’est comme une famille…les quitter c’est dur à avaler

- on a eu les bons auteurs, les bons réalisateurs, la bonne équipe et le bon public ça n’arrive pas souvent

- on était fier de la saison 1, on a essayé de maintenir la qualité de la série, maintenant à la fin, on est soulagé de ne pas avoir merdé, mais c’est triste de quitter l’équipe

- je remercie les fans du fond de mon cœur

- c’était un grand défi en tant qu’acteur

- à la fin il y a une scène très émouvante entre Chloé et moi, on n’a pas vu ça souvent

24, le final !

Image de prévisualisation YouTube

Petite fête pour la fin du tournage: le type dit « c’est la fin pour Mary Lynn Rajskub » (Chloé O’Brian). Sur le plateau, c’est le dernier jour de Tournage pour Mary Lynn, celle-ci est très émue… A la fin, elle leur dit « fichez le camp »

Puis « c’est la fin pour Kiefer Sutherland. On voit Kiefer embrasser Brad Turner, le réalisateur, Howard Gordon, le producteur et auteur et Joel Surnow, le co-créateur de la série, qui n’y participe plus depuis le début de la saison 7 mais qui visiblement est venu dire au revoir.

Ensuite arrive le gâteau avec marqué « c’est la fin, damnit !!« 

Gâteau que l’équipe a partagé le 24 avril 2010 pour la fin du tournage de la saison 8 et de la série :

gateau24avril2010.jpg

Dans beaucoup d’interviews, Kiefer a dit combien il était ému de prononcer ce discours d’adieu à toute l’équipe de 24. Voilà donc ce très court discours et effectivement il a l’air très ému.

(« A la fin de la dernière journée de tournage, j’ai voulu dire quelques mots de remerciements, mais mes lèvres ont tremblées et j’ai du fixer mes chaussures pour continuer »)

http://www.dailymotion.com/video/xlgboe

« Pour résumer toute cette expérience, je voudrais vous dire combien je vous suis reconnaissant à vous tous, c’est un cadeau de la vie, ce fut un honneur de travailler avec vous, jamais je ne pourrais assez vous remercier, je vous aime ».

Source et traduction : Catherine (24heureschronohommage)

http://www.dailymotion.com/video/xg6955

1° partie sur la fête où tous les acteurs de toutes les saisons sont réunis: Dennis Haysberg, Kim Raver, Leslie Hope, Annie Wersching, Greg Itzin…tous disent la même chose: c’était une expérience unique.

2° partie : le tournage de la dernière scène (le face à face Chloé/Jack)

Brad Turner, réalisateur : c’est le dernier jour non seulement de la saison 8 mais de toute la série

H. Gordon, producteur, auteur : c’est un jour irréel et très émouvant

Powell, monteur : c’est le dernier jour de tournage pour Kiefer et pour Mary Lynn

Brad Turner : le cœur du dernier épisode ce sont les relations de Jack avec Chloé, la dernière scène que l’on a tournée c’est Jack et Chloé dans une pièce, l’interprétation des acteurs était très émouvante. .. il semblait que cette scène n’allait pas finir

Mary Lynn : j’ai regardé tous ces gens avec qui j’ai travaillé toutes ces années et j’étais très triste…fichez le camp!!

Gordon : Mary Lynn, tu as été le cœur, le sourire, la joie de tous, on t’aime tous merci

Mary Lynn Rajskub : j’ai dit la dernière réplique du dernier épisode, c’est un très grand honneur

Gordon : Kiefer se demandait comment il allait réagir, il était emu et a dit quelques mots très beaux

3° partie : le discours de Kiefer « pour résumer toute cette expérience, je voudrais vous dire combien je vous suis reconnaissant à vous tous, c’est un cadeau de la vie, ce fut un honneur de travailler avec vous, jamais je ne pourrais assez vous remercier, je vous aime »

Turner : Kiefer est l’acteur le plus respecté que j’ai vu de toute ma carrière

M.Klick : Kiefer me manque

Kiefer : Je considère comme évident de les revoir chaque semaine le lundi, mais cela n’arrive plus, c’est très triste.

Joel Surnow : tout le monde a été là du début jusqu’à la fin, merci

Kiefer : je ne peux pas compter toutes les naissances, les mariages, on a été ensemble durant 9 ans, l’idée qu’on ne va plus se revoir tous les jours est très dure

H.Gordon : quand ça a été fini, je me suis retrouvé dans la salle de montage, je me suis senti seul

B. Braga : les gens continueront à regarder 24 en DVD pendant des années

Powell : où que j’aille tout le monde connait 24

Turner : c’est une des séries les plus respectées dans le métier, ça a changé la télévision…

30 avril 2010 :

6427701bis 2763001ter 3052745 582952113e6093638b46cf9b1aa3fea85f70dd 3648182 4399553 9528634 3609156 2043197 33424515c768a74404f7f01024293652a4e7fe 75421293b08daa0720f6b9c631350f6ef6d423 275997683adb32be6f095495da6c82c0ef05a9245481a1b58eb34fb564a4a61cf1d90e43b8d3543346b0a9ff07f9e9b4e58ec4972a76c9cb72620917cca569a63c88e163c7649a9ab7de682c955239ec60cab711c9bf58d2b91959701f628a50489200 668405a4f2754a1e04e418a14bd3f82c1b4908

Image de prévisualisation YouTube

Mary Lynn Rajskub dit qu’elle est très émue, que c’est un grand honneur de dire la dernière réplique de la série.

Que son personnage a beaucoup changé et qu'à la fin 
elle est en charge de la CTU et prend une décision qui la change à jamais. 

http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/mary_lynn_rajskub_kiefer_sutherland104841--350x500.jpg

Interrogée dans une émission de radio à propos de ses relations avec Kiefer Sutherland, Mary Lynn a répondu:


Kiefer et moi on s’aime bien, je dirais même beaucoup, mais en même temps…je l’aime bien mais nos relations n’ont jamais changé, elles n’ont jamais dépassé un certain point. Je pense qu’il m’a toujours un peu intimidé. Il dirait probablement « mais pourquoi es tu intimidée ? » humm… nous n’avons jamais passé du temps ensemble ni jamais eu une longue conversation. Pour les autres memebres de l’équipe technique ou les acteurs, nous étions comme une famille, pendant toutes ces années à faire une série si intense. Il y a eu des mariages, des morts, des naissances, et tout le monde se connaissait.


http://www.dailymotion.com/video/xhcw2i

Première.fr a rencontré le personnage féminin central de la série Mary Lynn Rajskub (Chloé) qui est revenue sur 8 ans de 24 (03 décembre 2010)

Kiefer Sutherland parle de Mary Lynn Rajskub

Image de prévisualisation YouTube

by jrbandit78

Extrait de l’interview de Kiefer Sutherland à NRP :

Parlez nous de Mary Lynn, la toujours fidèle et douée Chloé (dialogue technique entre Chloé et Janis dans la saison 7) qu’est ce que ça veut dire ?

Kiefer : aucune idée, mais un grand bravo à Mary Lynn qui a fait passer ce dialogue merdique pendant 8 ans, elle est extraordinaire

Je l’ai vu dans des talk show, elle est marrante, elle est amoureuse de Jack ?

Kiefer : je ne sais pas (on verra ça dans le film ?) mais ce que j’aime dans le final c’est qu’on est revenu à quelque chose de personnel comme au début de 24, il ne s’agit pas de sauver le monde, il s’agit de sauver Jack de lui même.

Traduction Catherine (24heureschronohommage)

26120824season8jpg

Kiefer Sutherland a confie au site internet Zap2it que la fin de 24 l’avait pris par surprise… L’interprète de Jack Bauer s’est rendu compte que l’ultime scène de la série avait été tournée une fois seulement la scène en question mise en boite ! Et encore… c’est quelqu’un qui a du le prévenir !

L’acteur s’est expliqué sur cette confusion : « Nous avons eu des mois pour nous préparer à ce dernier jour fatidique… et j’avais même pensé à ce que je dirais alors ». Avant de poursuivre : « Je savais que nous étions proches de la dernière scène, pourtant ». Et c’est là qu’arrive l’incroyable : « Nous faisions des plans supplémentaires de mes pieds, de mes coudes, de mes mains pour nous couvrir au montage (…) Je pensais qu’il y avait encore un plan à faire. Et alors que je descendais l’escalier pour le tourner, j’ai entendu une voix dire : « Mesdames et Messieurs, le show est bouclé ». J’ai été pris au dépourvu ».

En plus de passer à côté de la scène finale, Kiefer Sutherland est aussi passé à côté de son discours d’adieu : « Je me suis dit qu’il fallait que je dise un mot. J’avais en tête quelque chose de court, car il n’y a rien qui puisse exprimer vraiment ce que tout ça représente ». Puis l’acteur de continuer : « J’ai fixé l’assistant-caméra dans les yeux et j’ai commencé à parler. Mais ma voix a commencé à tressaillir, mes lèvres aussi. Finalement, j’ai baissé ma tête vers mes pieds »

Excessif .com

jbbycatherine.png
Catherine (24heureschronohommage)

Jack Bauer, l’évolution d’un héros
(Bonus du coffret intégrale de 24) :

http://www.dailymotion.com/video/xg5emb

Source et traduction : Catherine (24heureschronohommage)

Brad Turner : la série ne serait pas ce qu’elle est sans Kiefer Sutherland interprétant Jack Bauer

Jon Cassar : nous avons passé 200 épisodes à explorer ce type

Derek : qui êtes vous ?

Jack : quelqu’un qui devrait être mort

Robert Cochran : Kiefer est génial dans ce rôle, c’est un professionnel accompli

Kiefer : j’ai passé un quart de ma vie sur la série, mes 10 meilleures années

Turner : la raison qui fait de Jack Bauer une telle icône de l’Amérique, c’est qu’on peut s’identifier à lui, ressentir ses souffrances

Kiefer : les gens, et moi même, se sont identifiés à ses échecs et à ses efforts pour être meilleur, il croit que ce qu’il fait est juste, et il fait ce qui est nécessaire.

David Fury : quand on rencontre Jack la 1° fois, c’est un type heureux, avec une femme, une fille, en paix avec lui même. Il croit au système, dans le gouvernement

Palmer : je suis désolé de vous imposer ça mais je ne sais pas qui appeler d’autre

Kiefer : Jack Bauer a un respect immense pour le président Palmer, il ne veut pas seulement le protéger, ça devient personnel de le sauver

Palmer : Vous avez été arrêté, votre famille enlevé, et vous vous inquiétez pour moi ?

Kiefer : J’ai toujours aimé leurs relations car il y a un respect mutuel entre eux. Jack se réfèrera toujours à lui

(Et Logan ; le président corrompu)

Kiefer : C’est la 1° fois que Jack ouvre les yeux sur le monde et sur le fait que les choses ne sont pas ce qu’il croit

Un scénariste : les gens pour qui il travaille depuis des années avec un si grand coût pour lui, le trahissent

Kiefer : A partir de là Jack change, il se pose des questions sur ce qu’il a fait, il défend certains de ses actes mais il est aussi face à un grand dilemme moral. C’est un type qui doit défendre la constitution mais qui, souvent, ne respecte pas la loi

Sean Callery : il se sacrifie continuellement

Le scénariste : dans la saison 8 Jack devient plus dur, à cause de ses choix et de ce qu’il a fait, on lui a tout donné et tout repris, ses meilleurs amis sont morts, les femmes qu’il a aimées aussi. Et tout ce qui lui arrive d’horrible c’est pour protéger son pays.

Turner : personne ne connaît mieux ce personnage que Kiefer, il donne tellement de lui même

Kiefer : ça a été une incroyable formation en tant qu’acteur

Cochran : on a auditionné d’autres bons acteurs, mais Kiefer a compris exactement qui était le personnage.

Surnow : il a souvent joué les méchants, il apporte cette colère en la mélangeant avec les qualités d’un héros, ce qui en fait un personnage intéressant. Il y a une grande alchimie entre Jack et Kiefer.

Kiefer : j’ai travaillé 11 mois sur 12, 5 jours par semaine, 12 heures par jour

Cochran : il donne le ton sur le plateau, tout le monde est content de venir travailler

Turner : je n’ai jamais vu un acteur si investi dans son personnage

Chapters : il est intervient sur tout…quand sa main est brûlée, il a fait attention que ça reste toute la saison, quand on a eu besoin d’un tatouage, il s’est fait tatouer au lieu d’être maquillé tous les matins

Hopkins : c’est un dur

Powel : il est concerné par le scénario, il y croit vraiment

Cassar : on peut lire toutes les émotions sur son visage

Woodside : il apporte une intensité unique

Callery : il m’a inspiré pour la musique

Cotto : le personnage que Kiefer a créé est une icône de la culture américaine, il en fait un personnage fascinant à regarder pendant 8 ans

Turner : il va avoir Jack Bauer dans sa peau pendant longtemps

Kiefer : on a eu un public depuis la saison 1 qui ne nous a jamais abandonné.Les fans ont été incroyablement fidèles, je leur en suis très reconnaissant. Je n’oublierais jamais la dette que je leur dois, parce qu’ils m’ont offert la plus grande expérience de ma vie, donc à vous tous merci du fond du cœur.

“Presidents, freinds and villains”
(bonus du coffret intégrale de 24) :

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo


Cochran : On ne regarde pas la série à cause du format, mais parce que l’histoire est convaincante et les personnages fascinants, on veut savoir ce qui leur arrive.

Cheylov : Pendant 9 ans les auteurs ont construit très habilement des personnages que l’on aime.

Braga : Chloé est le personnage le plus humoristique de 24.

Cotto : J’aime le président Palmer, il est loyal, c’est un personnage qu’on aime aimer, Logan est personnage génial, il a des faiblesses, mais il est fier. Bien sûr il y a la technologie mais ce qui est intéressant ce sont les défauts des personnages.

Cheylov : Ce n’est pas seulement une série d’action, c’est surtout un drame.

Callery : le succès de 24 vient de l’importance donnée aux personnages et aux méchants.

Cassar : nous ne sommes pas la seule série à avoir traité du terrorisme et des gens qui le combattent, nous avons été beaucoup imités, il y a des séries faites sur le modèle de 24, mais elles n’ont pas duré parce qu’elles n’avaient pas Nina, Chloé, Palmer…Ce sont des personnages qui sont devenus réels pour notre public

Source et traduction : Catherine (24heureschronohommage)

830011coffret_24_1_a_8

90989124_CompleteSeries

24 Musical Tribute at 62nd Primetime Emmy Awards 2010

Jimmy Fallon rend un hommage musical à 24, pour la fin de la série

Image de prévisualisation YouTube


24 Heures, c’est donc officiellement terminé à la télévision. Mais Kiefer Sutherland veut une fin homérique pour l’agent le plus célèbre du monde depuis James Bond. Et au cinéma !

Mais Kiefer Sutherland, qui incarne l’incorruptible agent Jack Bauer sait que des millions de fans attendent une fin digne des huit saisons passées.

Et selon lui, l’épilogue se fera sur grand écran, ses fans le retrouveront prochainement au grand écran pour une nouvelle aventure se déroulant en Europe.

Télé Cable Sat

587490tele_cable_sat

galinadieu24.jpg
Galin

Le dernier jour de Jack Par Isabelle Rovero

Cette fois-ci, c’est New York que Jack Bauer va tenter de sauver dans un ultime sacrifice. Une huitième et dernière saison qui aura ses moments cultes, au même titre que les précédentes.

24h_chrono_web_3539

Jack est gâteux. Il est 16 h lorsque débute ce huitième jour, quelques mois après la saison 7 qui avait laissé Jack Bauer salement blessé. Et ce n’est pas un pistolet qui est braqué sur son visage, mais un ours en peluche. Son nouveau rôle de grand-père lui va bien.

Dépaysant. Après Los Angeles, l’Afrique et Washington, c’est au milieu des gratte-ciel de New York que Jack va devoir déjouer un projet d’assassinat contre le président de la République du Kamistan Omar Hassan, présent dans les locaux de l’ONU pour la signature d’un traité de paix historique avec les Etats-Unis et la Russie.

Femme sous influence. Pour préserver la paix, la présidente Allison Taylor (l’excellente Cherry Jones) va devoir trahir ses convictions et mentir, (mal) conseillée par l’une des délicieuses âmes damnées de la série qui fait son grand retour. Comme ses prédécesseurs, ses choix seront douloureux.

Bad boy. Cette huitième saison regorge de sales types, mais il en est un plus marquant que les autres: le mafieux russe Vladimir Laitanan. «Jouer un salaud de cette trempe, c’est très jouissif», nous a confié l’acteur Callum Keith Rennie que l’on a vu auparavant dans Battlestar Galactica et Californication.

Femme de tête. L’actrice américaine d’origine iranienne Necar Zadegan campe une Dalia Hassan très digne. Loin d’être soumise à son président de mari, elle va jouer un rôle capital dans l’avenir de son pays. Et si, comme l’élection du président noir David Palmer avait anticipé la venue de Barack Obama au pouvoir, l’apaisement au Moyen-Orient pouvait venir d’une femme? On se prend à rêver.

Enervant. Chaque nouvelle saison apporte son lot de personnages à qui on tordrait le cou avec joie. En Cole Ortiz, le chef des opérations de la Cellule antiterroriste (CAT), Freddie Prinze Jr. n’a pas plus de charisme que dans Scooby-Doo.

Blonde. Il en va de même pour sa compagne, l’analyste Dana Walsh, qui dissimule ses agissements aussi bien qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine. On a déjà vu l’actrice Katee Sackhoff (Battlestar Galactica) plus inspirée.

Très, très blonde. Kim Bauer (Elisha Cuthbert), c’est un peu le Pierre Richard de 24 heures chrono, toujours à se retrouver, bien malgré elle, dans des situations rocambolesques. Elle est de retour pour quelques épisodes – affublée de Steven (Paul Wesley, Vampire Diaries), son nouveau compagnon –, mais heureusement, il n’y aura ni ravisseurs ni couguar sur sa route.

Rude. Souvent décriée, la violence employée par Jack va encore monter d’un cran. Lâché par son camp, ce n’est plus par devoir qu’il va poursuivre sa mission, mais pour faire justice lui-même. La ligne rouge est franchie…
Indéfectible. Chloé (Mary Lynn Rajskub), l’amie fidèle, le restera jusqu’au bout, même reléguée au rang de simple analyste de la CAT après son insubordination de la saison 7. Une fois de plus, elle va mériter son statut de personnage le plus attachant de la série.

Dernières larmes. En huit saisons, seul le désespoir de Jack a pu parfois nous faire pleurer. Mais impossible de résister à l’ultime scène de la série tant elle est déchirante. Une fin parfaite, même si elle a un petit goût de déjà vu.

Dans l’impasse. On ne devrait pas revoir Jack Bauer de si tôt. Le scénario du long métrage qui devait se dérouler en Europe, à Prague principalement, a été refusé par la Fox.

En série. Si Jack Bauer est à la retraite, Kiefer Sutherland n’est pas désœuvré pour autant. Le comédien vient de faire ses premiers pas à Broadway au théâtre et, en mai, il se glissera dans la peau du personnage principal de Touch, la nouvelle série de Tim Kring (Heroes), où il joue le père d’un petit garçon autiste et muet capable de prévoir l’avenir. En mars, on pourra aussi retrouver l’acteur en tueur à gages face à John Hurt dans une websérie de dix épisodes, The Confession.

Compte à rebours. Et si Jack, une fois le chrono de la série définitivement stoppé, devait par trop vous manquer, vous pourriez toujours remonter le cours du temps pour refaire le compte des morts exécutés par Jack Bauer: 227 rien que pour les sept premières saisons et le téléfilm 24: Redemption.

Même pas mal! Lemeilleur agent de la CAT n’a jamais tuéentre 4 h et 5 h du matin, mais il a payé de sa personne puisque son cœur s’est (a été) arrêté deux fois, sans compter ses nombreuses blessures.
Bons mots. En plus de certaines intrigues ratées et donc vraiment risibles, il y a eu des pointes d’humour dans la série, si, si. Ce deuxième degré, on le doit contre toute attente à George Mason, l’un des premiers directeurs de la CAT, dans les saisons 1 et 2.

Agence tous risques. De l’humour, les fans en ont aussi, comme dans The A-Team: The Jack Bauer Edition, une parodie réussie qui mêle les deux séries (www.youtube.com/watch?v=iUN3l8T3AlM).

Impardonnable. Les méchants les plus cyniques se sont succédé pour mener la vie dure à Jack, mais s’il ne devait en rester qu’un, ce serait Nina Myers (Sarah Clarke), son amie et la première à l’avoir trahi.

Saison 3, 06:59:53. Certainement la scène la plus marquante toutes saisons confondues: Jack Bauer est contraint d’abattre son supérieur, pourtant détesté, Ryan Chappelle. Il ne sera plus jamais le même.

A la postérité. Comme Chuck Norris ou Jean-Claude Van Damme, Jack Bauer est l’objet de nombreuses blagues: «Jack Bauer ne bat jamais en retraite, il attaque juste dans la direction opposée.»
Malédiction. Apparu dans la septième saison, l’agent du FBI Renee Walker (Annie Wersching) est une sorte de Jack au féminin. Mais sera-t-elle assez forte pour échapper au mauvais œil qui semble poursuivre toutes les femmes dont Jack est tombé amoureux?

Trop poli. Dans la version française, Jack Bauer jure volontiers, alors qu’en anglais, il doit se contenter d’un sage Damn it! (flûte!), expression qu’il répète inlassablement, faisant ainsi le bonheur des internautes. A voir sur YouTube.

A sa santé! Ce tic de langage est aussi l’occasion pour les fans de boire un coup à chaque fois qu’il est prononcé. C’est l’une des nombreuses règles à suivre du 24 Drinking Game (à trouver sur le Net) pour revoir la série… sous un autre angle.

Explosif. Série qu’il est désormais possible de retrouver en intégralité dans un coffret original (289 fr. à la Fnac) en forme de pain de dynamite. Certaines nuits vont être courtes…

Source : www.tv8.ch

Kiefer Sutherland: Not Jack Bauer any more

Dans une interview du 8/04/2001, soit donc un an après l’arrêt de 24 heures chrono, alors qu’il joue au théâtre That Championship Season, Kiefer revient sur le personnage iconique qui l’a rendu célèbre.

Je suis incroyablement fier du succès mondial de 24, et du fait que la série ait transcendé les langues et les cultures…mais non, non, non, je ne ressemble pas du tout à Jack Bauer.

Au début, ça m’a beaucoup amusé : Kiefer faisant tout ces trucs qu’il n’aurait jamais rêvés faire dans sa vie réelle. Des rêves d’adolescents devenus réalité. Mais on ne peut pas vivre comme ça pendant 8 saisons.

Plus je m’éloigne de ce personnage, puis je me dis ‘comment ai je réussi à le jouer ? ‘Comment ai je trouvé ça à l’intérieur de moi’  Au bout d’un moment, jouer quelqu’un de si différent de vous, pendant si longtemps, est dur à vivre. Ça devient stressant. J’ai trouvé un moyen pour m’échapper, le plus intelligent, non, je suis la 1° personne à admettre être coupable de décisions stupides. J’ai 44 ans, il est temps que je mène ma vie à bien.

En vérité, il semble différent de celui qu’il était sur les rencontres précédentes au fil des ans. «Je me sens frais, apaisé et bien dans ma vie en ce moment. »

Mais il est la première personne à admettre, que «les démons restent avec toi. »

Il fait immédiatement marche arrière, insistant que « je n’ai pas été torturé ni tourmenté ni eu des démons profondément enracinés qui se déchirent en moi. J’ai pris les choses pour acquise, j’ai été un peu insouciant, mais il n’y a aucun ténèbres en moi. J’ai eu une super enfance, une belle vie. »

toronto.com

À propos de Monkief

The Kiefer Sutherland Fan Site – Monkief is a nonprofit fansite about a world-renowned actor KIEFER SUTHERLAND / Le Site des Fans de Kiefer Sutherland - Monkief est un site de fans, à but non lucratif, sur l’acteur de renommée internationale KIEFER SUTHERLAND.

Voir tous les articles de Monkief

Les chroniques de sarah Connor |
Gibson |
torchwood19 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ctvmiki
| manga mix
| Brindechance / Michel Lévy ...